The top….things I’ve learnt from being an Expat in France

linky for expat blogger living in FranceI am writing this article « The top…things I’ve learnt from being an expat in France » as part of the linky for bloggers organized by the blog expat in France.  Feel free to check it out, you will find lots of useful advice about living in France, navigating the French red tape and understanding better French culture.

Hello Everyone, let me introduce you to my mother Ruth. She will give her testimony about her arrival in France in 1969 and about the top…things she’s learnt from being an expat in France ever since.

How did it all start ?

I was raised in a British Canadian family. All my grandparents came from England or Scotland. As I grew up I learned all about the British Isles and my schooling in northern Ontario taught me more about the kings and queens of England and the British culture. I had the dream of one day visiting Europe and seeing everything for myself.

When I finished high school and started to work, I planned, with my girlfriend Linda, to go travelling in Europe. However, she bought a car and didn’t have the money to travel. I shared my dream with another girlfriend, Carolyn, and then a third one, Lois. They also bought cars and decided not to come with me.

I learned perseverance as I was determined to visit Europe. Several years later, I was scheduled, with a team of young adults, to go to France and work for two years in the city of Lyon. My high school training hadn’t prepared me for learning a new language, however. I joke now about thinking « oui » was spelled « we », as unlike a lot of Canadians, I didn’t learn French in high school.

When you arrived in France, what did you learn ?

It was quite an adventure, therefore, for me to arrive in France, not knowing the language. But I learned quickly and learned also to love the French. I actually married one.

What have I learned about being in a « foreign » country ? Well, I have learned that you have to be able to laugh at yourself, especially when learning a new language. You mustn’t be shy if you want to learn quickly, even if you do make mistakes. Others make mistakes also. I can remember trying to buy waxed paper in a small local grocery store and they showed me every type of paper they had in the shop : toilet paper, aluminum foil, paper towels, etc. I finally found out that waxed paper is not available in France. A friend who shared an apartment with me, also from Canada, asked for raisins in a supermarket and they took her into the storage room and showed her the washroom. So it’s fun to learn a new language. We had a lot of laughs.

I also learned about the French culture, the fact that the French love to complain about anything and everything. In Canada, at least when I was growing up, people were more or less tolerant of others, polite and respectful. I was surprised that this is not always the case in France. There is also a lot of red tape to go through for legal documents. In Canada people tend to believe you and there is a lot less stress, or so I’ve been told.

And finally, what conclusion can you make ?

Well, I have made many friends now in France and have been living here now for quite a number of years. Our children were born and raised here and I learned that the school system is quite difficult and demanding much more so than in Canada.

I have also learned that there are good things and bad things about every country. For example, I can remember my mother, following a visit to France, saying that it would be nice if they could have such good bread and such delicous ham in Canada. Our son, who now lives in Canada, misses the French cheese and « saucisson ». However, I haven’t learned to like snails and oysters. On my trips to England I had to learn to drive on the « other » side of the road but I was relieved to be able to drive on the « right side » in France.

So no one country is better than another. They have different priorities and different customs but, if you really want to do so, you can feel at home just about anywhere.

Thank you mom for sharing your experience as an expat in France.

You’re welcome !

Voici la traduction du podcast :

Bonjour à tous, je vous présente ma maman Ruth. Elle va donner son témoignage au sujet de son arrivée en France en 1969 et ce qu’elle a appris depuis cela.

Comment est-ce que cela a commencé ?

J’ai été élevé dans une famille Canadienne Britannique. Tous mes grand-parents venaient d’Angleterre ou d’Ecosse. Alors que je grandissais, j’ai appris tout ce qui concernait les Iles Britanniques et ma scolarité dans le nord de l’Ontario m’a appris plus au sujet des rois et reines d’Angleterre et la culture Britannique. J’avais pour rêve de visiter l’Europe un jour et de tout voir par moi-même.

Quand j’ai terminé le lycée et commencé à travailler, j’ai planifié, avec ma copine Linda, d’aller voyager en Europe. Cependant, elle a acheté une voiture and n’avait plus d’argent pour voyager. J’ai partagé ce rêve avec une autre copine, Carolyn et puis une troisième, Lois. Elles aussi ont achetées des voitures et ont décidé de ne pas m’accompagner.

J’ai appris la persévérance car j’étais déterminée à visiter l’Europe. Quelques années plus tard, ce jour était arrivé, j’étais planifiée avec une équipe de jeunes adultes à aller en France pour 2 ans dans la ville de Lyon. Cependant, ma formation lycéenne ne m’a pas préparé à apprendre une nouvelle langue. Maintenant je rigole encore car je pensais que “oui” s’épelait “we” car contrairement à beaucoup de Canadiens, je n’ai pas appris le français au lycée.

Quand tu es arrivée en France, qu’as-tu appris ?

Donc, arriver en France était plutôt une aventure, ne connaissant pas la langue. Mais j’ai appris rapidement et j’ai appris à aimer les français. En fait, j’en ai épousé un.

Ce que j’ai appris dans le fait d’être dans un pays “étranger” ? J’ai appris qu’il faut pouvoir rire de soi plus précisément lorsque l’on apprend une nouvelle langue. Il ne faut pas être timide si l’on veut apprendre rapidement même si l’on fait des erreurs. D’autres en font aussi. Je me souviens vouloir acheter du papier ciré dans un petit magasin local et les employés m’ont montré tous les types de papiers qu’ils avaient dans le magasin : le papier toilette, le papier d’aluminium, le sopalin etc. J’ai finalement réalisé que le papier ciré n’existe pas en France. Une amie avec qui je partageais un appartement, aussi du Canada, a demandé des raisins secs dans un supermarché et ils l’ont emmené dans la réserve et lui ont montré les toilettes. C’est donc amusant d’apprendre une nouvelle langue. Nous avons beaucoup ris.

J’ai aussi appris la culture française, le fait que les français aiment se plaindre au sujet de tout et n’importe quoi. Au Canada, du moins quand je grandissais, les gens étaient plus ou moins tolérants avec les autres, polis et respectueux. J’étais surprise que ce n’était pas toujours le cas en France. Il y a aussi pas mal de paperasse à faire pour obtenir des documents légaux. Au Canada les gens ont tendance à vous croire et il y a moins de stresse, d’après ce qu’on m’a dit.

Et finalement, quelle conclusion peux tu faire ?

Je me suis fait de nombreux amis en France et j’y vis depuis pas mal d’années maintenant. Nos enfants sont nés, ont été élevés ici et j’ai appris que le système scolaire est assez difficile et exigeant, bien plus qu’au Canada.

J’ai aussi appris qu’il y a des bonnes et des mauvaises choses dans tous les pays. Par exemple, je peux me souvenir que ma maman après une visite en France disait qu’il serait super s’ils avaient un pain aussi bon et du jambon aussi délicieux  au Canada. Notre fils, qui vit maintenant au Canada, ressent le manque de fromage français et de “saucisson”. Cependant, je n’ai pas appris à aimer les escargots ni les huitres. Lors de voyages en Angleterre, j’ai dû apprendre à conduire de “l’autre” coté de la route mais j’étais soulagée d’être capable de conduire du” bon coté” en France.

Donc, aucun pays n’est mieux qu’un autre. Ils ont des priorités et cultures différentes mais, si tu le désires vraiment, tu peux te sentir “à la maison” presque n’importe où.

Merci maman d’avoir partagé ton expérience en tant qu’expatriée en France.

Mais de rien !

Spread the English language

Cet article a été écrit par

0 commentaire sur “The top….things I’ve learnt from being an Expat in France”

  1. Having lived in several country, I have myself come to the same conclusion as you, there are good and bad things in every country. The best is to enjoy the differences and make the most of a new experience 😊

    1. Elizabeth Fortin dit :

      Yes I totally agree too. Thank you for your comment.

  2. How nice to interview your mum! lovely story, I agree with having fun and laugh about ourselves when we learn a new language, especially in France! I know it can be hard to try speaking with grumpy French people 🙂

    1. Elizabeth Fortin dit :

      Oh yes I totally agree with you. She was determined so she went past the « grumpy » French people 🙂 Thank you for your comment !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *